365 Jours de Cinéma

Blue Jasmine : Woody Allen déçoit malgré une Cate Blanchett parfaite

8 Octobre 2013 , Rédigé par 365 jours de cinema Publié dans #Drame, #Films

Blue-Jasmine FRAprès une vague européenne plus ou moins fructueuse (Match Point, Vicky Cristina Barcelona, Midnight in Paris,…) Woody Allen revient aux Etats-Unis pour centrer l’intrigue de son nouveau film à San Francisco et New-York.

Blue Jasmine raconte la vie post-scandale financier d’une mondaine de New-York interprétée par Cate Blanchett. Désœuvrée et sans repère, elle vient vivre chez sa sœur, mère divorcée et pas très riche…

Cate Blanchett est excellente dans son rôle de femme névrosée et les seconds rôles avec Bobby Cannavale et Sally Hawkins sont très bons. Toutefois, Blue Jasmine est un drame sans surprise. Dès la première scène, on comprend que Jasmine est une parfaite bourgeoise new-yorkaise qui refuse obstinément d’accepter la réalité. Les flashbacks nombreux ne servent qu’à appuyer ce point. Au bout d’un quart d’heure, le spectateur a tout compris et la fin est sans aucune surprise.

Blue Jasmine est un film très linéaire et ostensiblement négatif et le personnage de Jasmine accumule tous les clichés de la haute new-yorkaise. Enfin, l’intrigue est tellement mince que le film aurait pu être réduit à un court-métrage.

 

Pari raté

 

Partager cet article

Commenter cet article

Leo 13/06/2014 16:03

Le film manque un peu de punch malgré la bonne performance de Cate Blanchett. Mon film préféré de Woody Allen est Minuit à Paris, que j’avais regardé sur mon application films en streaming : https://play.google.com/store/apps/details?id=virgoplay.vod.playvod .